En savoir plus
Date de dernière mise à jour : 03/08/2017

La recherche clinique : une volonté des Plans Cancers

La prise en charge des patients atteints de cancer a évolué ces dernières années grâce à une augmentation de la participation du public à la recherche clinique. La recherche est garante du progrès médical et amène à modifier la manière de traiter les cancers en améliorant la survie des malades, en optimisant les traitements et en diminuant les effets secondaires.

La recherche clinique permet l’accès à l’innovation et l’accès à des soins de qualité pour les patients par leur inclusion au sein d’essais cliniques.  Les essais cliniques, qui sont étroitement encadrés par les lois de protection des personnes, permettent aux patients d’accéder précocement aux nouveaux traitements avant leur mise sur le marché. L’accès à l’innovation participe ainsi à la réduction des inégalités de santé.

Les actions portées par le deuxième Plan Cancer ont permis une augmentation de l’inclusion de plus de 70% des patients dans les essais cliniques. Au travers d’une meilleure structuration de l’organisation de la recherche clinique, et une volonté d’inclure d’avantage via le registre des essais cliniques de l’INCa, 25 000 patients ont été inclus à un essai clinique en 2013.

Les Plans Cancer

Dans le Plan Cancer 2014-2019 :

« L’objectif est donc de doubler ce nombre à l’horizon du Plan. »

Action 5.2 : Inclure 50 000 patients par an dans des essais thérapeutiques en 2019.
« Mettre à disposition des patients et du public les registres des essais cliniques et rendre plus accessibles les essais en cours pour les cliniciens. »

Lire le Plan Cancer III

Dans le Plan Cancer 2009-2013 :

Action 4.2 : Augmenter l’inclusion dans les essais cliniques en cancérologie.
En particulier dans les cancers des enfants, en hématologie maligne, les métastases de tumeurs solides, et le sujet âgé.

Action 4.4 : Organiser le recueil d’informations entre les agences et les opérateurs de la recherche clinique et les rendre publiques.
Permettre la connaissance partagée de l’offre des essais cliniques existant afin que les patients et les médecins puissent anticiper et participer à un essai au travers d’un outil effectuant un reporting régulier des inclusions par les établissements de santé.

Action 4.7 : Diffuser de manière régulière les informations relatives aux progrès de la recherche contre le cancer.
La diffusion de cette information dans les établissements de santé autorisés au traitement des cancers via un site internet apportant une information validée de référence dans ce domaine.

Lire le Plan Cancer II

Loi Huriet-Serusclat

L’accès à l’information pour les patients concernant l’objectif, de la méthodologie, des bénéfices attendus, des contraintes et des risques prévisibles de l’essai est une obligation légale avant la mise en œuvre d’une recherche biomédicale. En parallèle, le consentement libre et éclairé du patient doit être recueilli. Le patient est informé de son droit de refuser de participer à une recherche ou de retirer son consentement à tout moment sans encourir aucune responsabilité (Art. L. 1122-1. De la loi Huriet Serusclat n° 88-1138 du 20 décembre 1988 relative à la protection des personnes se prêtant à la recherche biomédicale).

Consulter la Loi Huriet-Serusclat

Méthodologie de la thématique

Qui sont les acteurs de la thématique Recherche Clinique ? Comment et par qui les contenus sont-ils produits ?

Les contenus de la thématique Recherche Clinique proviennent de deux principales sources :

  • des contenus existants, développés par le réseau, par l’INCa ou répertoriés par le comité de pilotage comme des sources fiables ;
  • des contenus produits spécifiquement pour la plateforme par les groupes de travail.

Dans le cas d’une production par le réseau, le travail d’élaboration fait l’objet de la mise en place d’un ou plusieurs groupes de travail pluriprofessionnels et pluridisciplinaires, réunissant ainsi des compétences et disciplines issues des établissements de la région adhérents au réseau mais également d’autres professionnels interrégionaux.

Chaque groupe de travail est encadré par un coordinateur, qui centralise l’ensemble des demandes, crée une dynamique de réflexion pour produire les contenus. Il intègre également un méthodologiste qui s’assure que le contenu respecte bien les exigences en matière d’objectifs et de conformité réglementaire.

Les documents produits font l’objet de validations plénières par des professionnels en lien avec les thématiques, pour une diffusion à large échelle sur la région.

Accéder à la liste des acteurs régionaux ayant contribué à l’élaboration de cette thématique.